frendeitptrues
 


Le rappel est une chose fondamentale dans l’éducation d’un chien, particulièrement dans le cas du Montagne des Pyrénées. C’est aussi un très grand contact avec le chien.
La chose la plus importante à retenir pour un rappel est de se dire qu’il doit toujours être positif pour le chien et je dirais même plus, ça doit toujours être le paradis !
Ne jamais réprimander le chien même lorsqu’il revient ¼ d’heure plus tard ! ! !
Il en va de même pour le nom du chien. Si vous dites " Bobby NOOON ", quand le chien entendra son nom, il se demandera vraiment ce qui va lui arriver. Au contraire, le nom doit être l'annonce du paradis (chez le maître).

Pourquoi le rappel est-il si important ?
Un chien qui a du rappel en toutes circonstances, c’est une sécurité extraordinaire si le collier ou la laisse casse…

Pourquoi mon chien ne revient-il pas ?
En règle générale, c’est un problème de motivation. Le chien trouve l’environnement plus intéressant, plus motivant que le maître. Celui-ci doit donc attirer le chien avec un artifice qui sera la récompense lorsque le chien arrivera : au début, une PETITE friandise, ensuite un jeu (cf. 3. jeu) pour après passer à la caresse et enfin la voix.

 

 Premier apprentissage du rappel du chiot
  1.  Se rendre au bois ou en forêt avec son chiot (âgé de 7 à 8 semaines)
  2. Promener en laisse.
  3. Chercher une petite clairière d'où l'on peut facilement s'échapper.
  4.  Promener le chiot en liberté dans cette clairière pendant un court laps de temps pour qu'il ait le temps de connaître l'endroit et de s'y sentir à l'aise.
  5. Soudainement laisser tomber la laisse, s'enfuir et se cacher à une dizaine de mètres derrière un arbre et écouter.
  6.  Si le chiot pleure, l'appeler une fois et rester caché.
  7. Le chiot va certainement chercher et trouver son maître.
  8. Quand il le rejoint, lui faire la fête, le caresser beaucoup, le féliciter et le récompenser.

Il faut que le chiot se sente abandonné et ait le stress de sa vie en vous perdant. Il aura donc le soulagement de sa vie en vous retrouvant, vous qui remplacez sa mère. Il aura appris en quelques secondes qu'il doit prendre garde à ne pas vous perdre.
Exercice à refaire une fois par semaine, non pas dans une clairière mais en cours de promenade, lorsqu'on se rend compte que le chiot s'éloigne trop.

Ne jamais courir après le chiot, cela n'aurait comme effet que de lui apprendre à s'échapper.

Au contraire, lui apprendre à toujours revenir chez son maître pour recevoir sa récompense. Le retour au maître doit toujours faire l'objet d'une récompense, caresse, félicitations verbales . . .
Jusqu'à la fin de la vie du chien, cet exercice peut être répété occasionnellement avec autant de variantes que la configuration du terrain et les circonstances le permettent.

Les patous d'Eve au cinéma