frendeitptrues
 
 

 Les jeunes louveteaux jouent beaucoup entre eux, et également avec divers objets (bouts de bois, etc).
Le chien, surnommé le loup infantile, adopte les mêmes comportements et les conserve toute sa vie. Lorsque votre chiot Montagne arrive à la maison, il a besoin de jouer, de mordre tout ce qu’il trouve… L'occasion est rêvée, nous allons profiter de cette faille chez le chien et nous allons l'éduquer grâce à cela.
On peut donc employer le jeu. Je parle ici du jeu du maître et non pas des jeux dont le chien dispose toute la journée. Non, celui-ci, il doit en être fou.

Comment faire ?
Le priver c‘est: jouer avec le chien, ne pas le laisser jouer seul avec ce jeu et dès que le chien en a bien envie, on le prive du jeu, on le remet en poche jusqu’à la fois prochaine. Vous décidez bien évidemment quand sera la prochaine fois !
Lorsque le chien est bien fou du jeu, on peut commencer à le faire "obéir" en employant le jeu comme récompense :
On peut travailler la suite en laisse en plaçant le jeu "là où l’on veut que la gueule du chien se trouve", c’est le principe de la carotte et de l’âne et le chien ne reçoit le jeu qu’à la fin de l’exercice et non pas pendant celui-ci.
Les positions sont simples à apprendre soit avec le jeu soit avec les friandises : on incite le chien à se mettre en position assise ou couchée, dès que le chien y est, on donne l’ordre et la récompense directement ! Le chien petit à petit va associer la position et l’ordre, vous pourrez à ce moment là lui donner l’ordre et il l’exécutera.

Jeu du maître

seulement maître / chien

  • temps très court : privation
  • d’abord jeu simple, puis récompense
  • ensuite motivation (guide de la gueule du chien) poursuite et positions
  • peut servir de diversion
  • rapport d’objet avec contrôle chien ou jeu
  • échange
  • les jouets à utiliser : balle de tennis avec ficelle, boudin en jute, petite loque jaune

Les patous d'Eve au cinéma